Qu'est ce que la Douance (surdoué)


Une petite réflexion, qui caractérise de manière efficace ce qu’est la douance:

La douance est avant tout une différence, certes pouvant provoquer quelques maux non négligeables, mais constituant un fantastique atout, à condition que les individus concernés ne se laissent en aucun cas vaincre par cette adversité en la fuyant, mais au contraire lui font face avec acharnement, volonté, et durée. Danc ce cas cet acte courageux et crucial ne pourra qu’être victorieux. Sachez que l’omniprésence ne concerne que le positifs de cette atypisme intellectuel, le négatif est quand à lui minoritaire en nombre, mais à mon grand damne pas en intensité. Certes le combat est ardu, mais peut être grandement facilité par une révision dogmatique de sa personne.

       

                                                                     

Doué, Surdoué, Précoce, etc. Qui sont ces être pas tout à fait comme les autres ? Comment vivent -t-ils ce décalage perpétuel ?
 Que ressentent t-ils ? Quelle sont les origines du "paradoxe" de l’échec scolaire, auxquelles ils sont si souvent confrontés ? [...] Que de questions, dont la où plus exactement les réponses, ne sont en aucun cas évidentes à communiquer, car si complexes. Mais fort heureusement existantes. Dernièrement, ont désignait ces individus par le biais du terme "surdoué, mais dans la vague du "politiquement correct" et de la diplomatie, celui-ci à été remplacé par EIP où Enfant Intellectuellement Précoce, HPI (haut potentielle intellectuel), ou encore Douance. Je m’explique, l’ancien terme qui été jusqu’à lors le seul à être usité sous entendait, une certaine supériorité par le biais du préfixe "sur" ce qui est bien entendu aucunement véridique, mais cela prêtez grandement à la confusion favorisant de ce faite l’apparition d’idées préconçus, dont le risque d’apparition est à la base exarcerbé d’une décevante façon, simplement à cause d’un déficit cruel d’informations. Je nommerais cet adjectif une "bourde de psychologue en herbe". Donc par conséquent le terme EIP fut le "digne" successeur, toujours entre guillemets. En effet encore une fois le terme "précoce" ne correspond nullement à la réalité, car celui-ci sous entend une certaine avance qui va s’estomper voire disparaître de manière définitive avec le temps, ce qui n’est point véridique. Au contraire, les manifestations positives de cet état ne vont cesser de s’accentuer avec le temps, uniquement gràce aux guerres, au risque de perpétrer un néologisme, psycho-dogmatique et environnementale Donc à la vu de l’intégralité de mes précédents dires, le terme "Douance" me semble le plus approprié à designer cet état, grâce à sa neutralité languagière lié à sa signifition, qui nécessite cependant un bref aprentissage de ce "mot".

                                                                                
Ce que ce n’est en aucun cas :

Un individu "comme les autre", leurs étant même supérieur, grâce à leurs haut Quotient Intellectuel.


Ce que c’est dans absolument tout les cas :

Un individu doté d’un mode de fonctionnement cérébrale différent (j’emploie assez régulièrement la métaphore suivante, qui est particulièrement explicite: "ces personnes sont dotés du même matériel que les "autres", mais celui-ci est branché différemment").

Ce qui englobe un mode de raisonnement intellectuel ainsi qu’un comportement psychoaffectif (hypersensibilité qui engendre des émotions ressenties avec une intensité considérable, sans commune mesure vis à vis de la sensibilité conventionnelle si j’ose dire), différent.

                              

                                                                          

A la vu des éléments textuels précédents, vous devez maintenant avoir conscience que le terme "surdoué" ne correspond
 nullement à la réalité, cependant il véhicule à mon grand désarroi une multitude d’idées reçues, portant parfois grandement préjudice aux personnes concernées. Ce fait pleinement négatifs, se voit amplifier par le biais des définitions attribuer à ce terme, au sein de nos dictionnaires.

Prenons pour exemple la définition du terme "surdoué", donnée au sein du dictionnaire "Larousse":

"Surdoué : Dont les capacités intellectuelles sont très supérieures à la moyenne." (en lieu et place de l’idéal définition suivante ne prétant point
confusion: Dont le mode de fonctionnement intellectuel diffère d’environ 98 pourcent de la population)"

Celle-ci est particulièrement réductrice, et laisse entendre des élèments non-véridiques. De ce faite elle peux  véhiculer des idées préconçus donc sans fondements, tel que les suivantes :

Un surdoué est supérieur à ses pairs, grâce à ses capacités intellectuel, donc à son QI étant bien supérieur à celui dont ses "semblables" sont dotés. C’est donc un petit génie à qui tout est plus facile. il n’a donc pas besoin d’assistance.

_ La réalité, est quant à elle, radicalement différente. Seul leur mode de fonctionnement intellectuel diffère.
Je tiens aussi à signaler que la douance n’est par voie de conséquence, en aucun cas une supériorité mais au contraire une différence.

              

                                                                        ImageShack, share photos, pictures, free image hosting, free video hosting, image hosting, video hosting, photo image hosting site, video hosting site

Mais au delà des réticences dogmatiques qui ne sont que constituants d’une doctrine sur le sujet emplit d’idées préconçus,
dont beaucoups d’individus sont malheureusement doté; au delà du vocabulaire innaproprié parfois usiter. L’action analytique crucial à mener est avant tout la pleine compréhenssion de cette différence, qui ne peut d’aucune manière être associer à une quelconque supériorité (au risque de radoter, mais l’aquisition de cette notion s’avére essentielle, en vu de l’apparition d’un savoir objectif, afin d’aider, donc guider ces êtres efficacement.


1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

seotons

Merci pour l'article :)

Ajouter un commentaire