Dyssynchronie moteur

 Dyssynchronie intelligence-psychomotricité.

Ces individus, ont une prédisposition à l'instabilité psycho-motrice, mais "paradoxalement, (entre guillement car cette contradiction n'est que superficiel et peut sans encombres être expliquer par le mode de fonctionnement cérébrale) ils se voient être capable de réaliser des tâches dont une extrême dextérité est requise, avec brio,  tel que la musique, la peinture, les travaux manuelles, ainsi qu'un multitudes d'autres activités à condition que celles-ci soit en accord vis à vis de leur façon de fonctionner ainsi que de leurs centre d'intéret, ce qui est bien évidemment en aucuns cas systématique. En effet l'intensité de la stimulation ainsi que son aspect plus ou moin conventionnel rentre en ligne de compte.

Cette dyssynchoronie, se caractérise en règle générale de la sorte: Lors de ses déplacements le sujet concerné, se voit rentrer en collision avec une multitudes d'obstacles tel que les passants, les murs, et j'en passe, où encore ne parvient point à réaliser avec le degré d'habilité requis, des tâches importantes de la vie quotidienne, tel que le manipulation d'objet quelconque. Cependant une concentration optimal peut être une solution, mais au sein de ce contexte il est difficile de faire abnégation de l'integralité des sources externes ou internes, neccessitant un minimum d'attention.

Des difficultés concernant l'écriture peuvent résulter de mes précédents dires. Je tient à le souligner que ces maux peuvent être présent dans leur intégralité ou partiellement, voire pas du tout, mais ils ne sont en aucun cas ineluctables !
 

 


Il peut alors voir en lui, s'accentuer de façon exponentielle, la volonté de maîtriser la difficulté précédemment cité, ce qui peut se traduire par un tracé des lettres particulièrement marqué, ou au contraire illisible, mais dans la plupart des cas l'écriture peut être qualifié par le biais de cet adjectif, en effet les lettres son rarement bien formés. Cependant cette lutte peut au contraire s'avérer tout à fait fructueuse. Mais ces efforts particulièrement soutenus, peuvent entraîner une certaine latence pour la prise de note.

Mais paradoxalement, encore une fois, un tel individu peut être doté de "l'extraordinaire capacité"de bien écrire. En effet ces problèmes ne sont guére systèmatique, et s'il existent peuvent est réduit à néan. Selon le degrés d'intensité, un simple combat thérapeutique et idéologique, baignant dans un océan de volonté;  jusqu'a ce même combat interne couplé à une prise en charge thérapeutique par un spécialiste en la matière, peuvent s'averés neccesaire. Mais aboutissent toujours à l'atteinte de l'objectif, à savoir bien écrire !

 

 


Ainsi, grâce à tout cela, nous pouvons affirmer que le développement psychomoteur de telles personne est quelques peu déficient. Ce qui explique efficacement les problèmes de traitement ou plutôt de restitution de l'information :

A l'ecrit:
une discordance lié à la rapidité de traitement de l'information et sa restition à lieu. Proccessus qui peut aboutir à l'oublie de lettres, de syllabes, ou encore de mots. Cependant une simple relécture apronfondie permet de palier ce léger handicape.

A l'oral:
La rapidité du traitement de l'information, peut pousser selon son niveau d'intensité, à s'exprimer avec un debit languagier exarcerbé, simplement pour suivre le rythme effréné des analyses. Ici encore des solutions existent. Une légére réduction du débit languagier afin dêtre plus compréhensible en constitut une.

 

En résumé, cette dyssynchronie psychomoteur s'avère un tant soi peu préjudiciable, mais il est tout à fait possible d'y palier.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire